Histoire fantastique du celebre Pierrot Alfred Asollant Author
$14.90
Shop on Barnes & Noble

Description

I - PREMIÈRE AVENTURE DE PIERROT - COMMENT PIERROT DEVINT UN GRAND GUERRIER Pierrot naquit enfariné : son père était meunier ; sa mère était meunière. Sa marraine était la fée Aurore, la plus jeune fille de Salomon, prince des génies. Aurore était la plus charmante fée du monde : elle avait les cheveux noirs, le front de moyenne grandeur, mais droit et arrondi, un nez retroussé, fin et charmant, une bouche petite qui laissait voir dans ses sourires des dents admirables. Son teint était blanc comme le lait, et ses joues avaient cette nuance rose et transparente qui est inconnue aux habitants de ce grossier monde sublunaire. Quant à ses yeux, ô mes amis ! jamais vous n'en avez vu, jamais vous n'en verrez de pareils. Les étoiles du firmament ne sont auprès que des becs de gaz fumeux ; la lune n'est qu'une vieille et sale lanterne. Dans ces yeux si beaux, si doux, si lumineux, on voyait resplendir un esprit extraordinaire et une bonté suprême. Oh ! quelle marraine avait le fortuné Pierrot ! Les fées, qui sont de grandes dames, ne fréquentent guère de simples meuniers ; mais Aurore était si compatissante, qu'elle n'aimait que la société des pauvres et des malheureux. Un jour qu'elle se promenait seule dans la campagne, elle passa près de la maison du meunier juste au moment où Pierrot, qui venait de naître, criait et demandait le sein de sa mère ; elle entra dans le moulin, poussée par une curiosité bien naturelle aux dames. Comme elle entrait, Pierrot cessa de crier pour lui tendre les bras. Aurore en fut si charmée qu'elle le prit sur-le-champ, l'embrassa, le caressa, l'endormit, le replaça dans son berceau et ne voulut pas sortir du moulin avant d'avoir obtenu la promesse qu'elle serait choisie pour marraine de l'enfant. Le lendemain, elle tint Pierrot sur les fonts baptismaux et voulut lui faire un présent, suivant la coutume.

logo

Barnes & Noble

Cash back powered by Rakuten

Done

You may also like